Les gorges de la Daronne
>>
Accueil
>
Trail
>
Les gorges de la Daronne
Saint-Barthélemy-le-Plain

Les gorges de la Daronne

Ce parcours a été réfléchi pour se connecter au train touristique de l'Ardèche et constitue un véritable voyage quand on combine les deux.
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Depuis la gare de colombier le vieux/St Barthélémy le Plain, vous alternerez entre passages sur petites routes, chemins larges et sentiers qui vous emmèneront à la découverte des sauvages gorges de la Daronne, sa rivière et sa chapelle isolée…

Bon voyage !

Les 5 patrimoines à découvrir

  • Faune

    La nature secrète des Gorges de la Daronne

    A quelques kilomètres seulement de la vallée du Rhône, il existe un site exceptionnel, caché et protégé, sur un secteur nouvellement labellisé "Espace Naturel Sensible" par le Département de l'Ardèche : les Gorges de la Daronne.
    Découvrir les secrets de ce lieu à la fois si proche et si retiré, voici tout l'enjeu de cette balade pleine de surprises qui se déroule dans une vallée à couper le souffle.
    Pour profiter pleinement de ce sentier d'interprétation, vous devez vous procurez les supports d'accompagnement. A vos chaussures de randonnée !

    Sentier d'interprétation présent sur le site (kit à acheter dans les offices de tourisme).
  • Histoire

    Chapelle Saint Sorny

    Attention : Vous êtes sur une propriété privée. L'accès y est autorisé sous l'aimable autorisation des propriétaires. Merci de respecter le lieu comme tel. Seule la chapelle est accessible pour la visite.

    Petit bijou du XIIIème siècle, lové dans un méandre de la Daronne, bienvenu à la chapelle de Saint Sorny. Elle fait toujours l’objet d’un pèlerinage le lundi de Pâques, ce depuis 1673, époque où deux messes annuelles étaient prononcées dans la chapelle pour assurer son financement. L’une pour le Lundi de Pâques et l’autre pour la Saint Saturnin (le 29 décembre). On attendait d’ailleurs de ce dernier qu’il soulage les maux de tête des enfants.

    Source : Traces d’histoire dans les gorges de la Daronne  de Sylvette Béraud-Williams et Christian Louis Astier, Edition Ardèche verte

  • Faune

    Victimes de leur fourrure !

    Si le Doux et le Duzon sont très régulièrement occupés par le castor, sa présence dans la Daronne est très irrégulière dans le temps et l'espace. On y voit tout de même fréquemment les traces caractéristiques de sa présence.
    A la fin du XIXème siècle, la chasse en particulier pour sa fourrure très recherchée, le piégeage et la destruction de ses milieux de vie avaient entrainés la quasi disparition de l'espèce dont l'ultime refuge fut la basse vallée du Rhône. En 1909, le castor d'Europe y fut protégé. La population put alors prospérer et atteignit même Lyon vers 1960. La construction de barrages sur le Rhône interdit par la suite la colonisation naturelle d'autres secteurs. Des réintroductions eurent donc lieu çà et là en France.
    Présente dans la Vallée du Doux durant la première moitié du XXè siècle, la loutre était piégée dans la Daronne à Saint Sorny. Elle était, comme le castor, chassée principalement pour sa fourrure. Aujourd'hui protégée, il existe quelques populations de ce carnivore en Ardèche.
  • Point de vue

    Point de vue

    Point de vue sur la Vallée du Doux
  • Point de vue

    Point de vue

    Point de vue sur les Gorges de la Daronne en contrebas.

Profil altimétrique


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :