Lalouvesc - Tournon sur Rhône difficile
Lalouvesc

Lalouvesc - Tournon sur Rhône difficile

Archéologie et histoire
Architecture
Flore
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Parcours assez ludique avec beaucoup de petits sentiers en forêts. Le parcours se découpe en 3 parties ; une première forestière, une deuxième plus agricole sur le plateau, et une dernière dans un paysage de gorges au dessus du Doux.

Les 8 patrimoines à découvrir

  • Histoire

    Saint Régis à Lalouvesc

    Ranimer la foi catholique dans les montagnes du Vivarais, du Velay et des Cévennes. telle était la mission confiée à Saint Jean François Régis ! Ordonné prêtre en 1630 et missionnaire en 1632, "ce marcheur infatiguable parcourait 40 à 60 km par jour. Le 23 décembre 1640, par temps de tempête et de neige, il part pour ce qui sera son ultime mission dans le Nord du Vivarais. En chemin, il tombe malade. Malgré une forte fièvre, il prêche et entend les confessions jusqu'à l'épuisement. Le 31 décembre 1640, le "marcheur de Dieu" âgé de 43 ans, meurt à Lalouvesc. Il sera déclaré Bienheureux en 1716 par le Pape Clément XI, puis canonisé en 1737".

    Lalouvesc devient alors un lieu de pèlerinage et une basilique s'élève en son honneur après 12 ans de travaux. Il s'agit d'une basilique à deux clochers, issue de deux anciennes églises. La basilique définitive fut consacrée le 5 août 1877 par le cardinal Guibert, archevêque de Paris. Elle abrite les reliques du Saint et l'ensemble des vitraux retrace sa vie en image. Pour les grands évènements, le bourdon sonne et résonne à plus de 25 km à la ronde.

    Source : Topoguide "Le Chemin de Saint Régis" du Puy en Velay à Lalouvesc
  • Petit patrimoine

    Croix de Montplot

    Joannès Dufaud (parlarem en Vivarés edition 2004) nous dit qu’il s’agirait de la montagne des PLOT ou montagne des billots ; plus simplement la montagne où l’on débite un arbre en bille de 3/4 mètres environ, comme bois de scierie. En effet nous observons que cela n’a pas beaucoup changé depuis les temps anciens. Source : Ardèche Sport Nature
  • Petit patrimoine

    Les terrasses

    Les terrasses appellées ici "Chalets" sont des aménagements de la pente rendant possible la culture. La majorité des terrasses fut construites au XVIII et XIXème siècles.
    A cette époque, la population, formée à 90% de paysans, est en pleine expansion démographique. En quête de surfaces cultivables pour sa survie, elle est obligée d'organiser la culture dans les zones de forte pente. La culture de la vigne est également en plein essort et nécessite de nouvelles terres arables.
    La construction des terrasses permit donc de gagner du terrain en adoucissant les pentes, de retenir et de maîtriser l'eau, de maintenir la terre soumise à de fortes érosions, de restituer la chaleur accumulée par la pierre durant la journée.
    Ces "chalets" ont été abandonnés peu à peu suite aux diverses maladies qui handicapèrent l'agriculture à la fin du XIXème siècle et notamment le Mildiou et le Phylloxera qui ravagèrent le vignoble. Mais c'est surtout la forte déprise des campagnes au profit des villes, l'hécatombe de la guerre 14-18 et la mécanisation de l'agriculture en plaine qui marginalisèrent les terrasses.
    Tout au long de votre promenade, vous cotoyez un paysage façonné par ces "paysans bâtisseurs". De cette architecture de pierres, les traces sont ici particulièrement visibles. De quoi réaliser avec respect l'ampleur de la tâche.
  • Point de vue

    Point de vue

    Parfois un point de vue permet d'admirer les gorges du Doux et quelques belles anciennes terrasses parfois encore entretenues.
  • Flore

    Les Gorges du Doux

    A l'aval de Boucieu le Roi, le chemin se fraye un chemin sinueux au travers de la roche qu'il a fortement entaillée. Il court souvent directement sur le rocher dans des gorges très resserrées entre des falaises abruptes. Certains endroits ne sont accessibles que par le train qui sillonne le fond de la vallée.
    Le caractère aride de ces surfaces rocheuses et le lien climatique avec la vallée du Rhône marque une influence méditerranéenne forte, tant sur le plan faunistique que floristique.
    Chênes verts et chênes pubescent, associés aux landes à genêt et à callune fausse bruyère couvrent les versants abrupts, là où autrefois les pentes les plus raides étaient pâturées ou cultivées en terrasses.
    Parmi la faune la plus caractéristique de ce milieu, on trouve les reptiles qui affectionnent les terrains rocheux : la couleuvre verte et jaune très fréquentes, la coronelle girondine plus localisée ou encore le lézard hispanique. Quelques rochers constituent des sites de nidification priviligiés pour le rare hibou grand duc.

    Source : SIVU Doux Clair, Conservatoire Rhône Alpes des Espaces Naurels, la Vallée du Doux, un voyage aux multiples ambiances, guide du patrimoine naturel de la région Rhône Alpes, 1995.
  • Histoire

    Usine hydoélectrique de Mordane

    Pendant la première guerre mondiale, le gouvernement français décide d’augmenter fortement la production d’énergie électrique. Une nouvelle retenu d’eau est créé afin de’assurer l’alimentation d’une centrale hydroélectrique située en aval sur le site de Mordane. Pour relier les deux ouvrages, la « Société des Forces Motrices du Vercors » chargée du projet a fait construire un canal de deux kilomètres longeant les gorges du Doux, entre 1917 et 1920. Une partie de ces travaux a été réalisée par les prisonniers allemands de la guerre de 1914-1918, d’où le nom de « canal des allemands ». Rachetée par EDF en 1946, cette usine est toujours en activité avec un productible annuel moyen de 11 GWh.
  • Histoire

    Grand Pont

    Tout en majesté, celui que l’on appelle le « Grand Pont » voit sa construction débuter aux alentours de l’an 1380. Sa construction ne s’est pas faite sans difficultés, les échafaudages étant successivement emportés par les crues du Doux qui coule en contrebas. C’est d’ailleurs pour répondre à cette problématique que l’on a choisi un pont en plein cintre. Classé au titre des monuments historiques depuis 1954, ce pont fait partie intégrante de la vie et du cœur des locaux.
  • Flore

    La ripisylve

    Vous avez pu remarquer durant vos diverses balades au bord du Doux, une frange forestière, parfois réduite à une simple ligne d'arbres, qui couvre une grande partie des berges. C'est "la ripisylve".
    Elle a un rôle fondamental dans l'écologie de la rivière. Elle intervient dans la nourriture de la petite faune aquatique, fournit des caches aux poissons au sein des systèmes racinaires, maitient les berges et évite leur érosion. De plus, elle emprisonne des éléments polluants tels que les nitrates et règle la luminosité. Son entretien régulier est profitable à la plupart des espèces de poissons.
    L'aulne, le saule, le frêne et le peuplier y sont les plus courants. Le robinier faux acacia et la renouée du Japon, quant à eux, envahissent de plus en plus les rives en appauvrissant cet écosystème original.

    Source : SIVU Doux Clair, Conservatoire Rhône Alpes des Espaces Naturels, La Vallée du Doux, un voyage aux multiples ambiances, Guide du patrimoine naturel de la région Rhône Alpes, 1995. Disponible dans les offices de tourisme Vallée du Doux.

Description

1 - Lalouvesc - Suivre N°101 Rouge
Prenez la départementale qui descend sur Satillieu puis le premier chemin à droite vers la station d'épuration du village.

2 - Le Bois Noir - Suivre N°101 Rouge
Poursuivez la piste qui s'enfonce en forêt. Dans un virage à droite, ne manquez pas le sentier qui plonge sur la droite au milieu des sapins. Suivez bien le balisage dans l'enchainement de carrefours. Débouchez sur une piste plus large que vous emprunterez quelques centaines de mètres. Tournez franchement à droite sur un chemin souple en sous bois. Retrouvez une piste plus bas qui permet de traverser le vallon et de remonter légèrement de l'autre côté.

3 - Combe - Suivre N°101 rouge
Restez sur la piste qui passe un parc à vaches et de rûches. Au milieu du pré, obliquez sur le chemin qui monte franchement à droite. Ressortez du parc et retrouvez un chemin qui descend dans un nouveau vallon. Passez de l'autre côté.

4 - Le Buisson - Suivre N°101 Rouge
Sortez du hameau par la route d'accès et prenez la route qui descend à droite. Obliquez tout de suite à droite, passez la barrière et montez sur le sentier qui devient de plus en plus raide.

5 - Col du Marchand - Suivre N°100 Bleu
Traversez la départementale, et empruntez l'agréable piste forestière qui remonte légèrement. Un nouveau passage caillouteux et technique s'en suit.

6 - Pourchat - Suivre N°102 Bleu
Suivez la piste forestière qui part à plat sur la gauche

7 - La Côte de Bruchet - Suivre N°103
Rouge
Quittez la piste pour le sentier qui monte sur des passages rocheux jusque sur la crête qui devient plus forestière dans les hêtres. La descente à flanc sur l'autre versant est joueuse à souhait.

8 - Croix de Lyonnet - Suivre N°103 Rouge
Prenez la piste carrossable à droite qui contourne le vallon. Au hameau, partez sur la droite. Un sentier enherbé s'en échappe, et entre en forêt et devient beaucoup plus caillouteux sur la dernière partie.

9 - Bois de Meyannes - Suivre N°102 Bleu
Finissez la descente jusqu'au Col du Juvenet sur la même piste. Traversez la départementale, et montez sur le chemin assez raide en face jusqu'à Montplot.

10 - Montplot - Suivre N°102 Bleu
Prenez le chemin de gauche en face le joli hameau en pierre, puis à droite à la première fourche. Empruntez le chemin roulant qui devient route sur l'autre versant et amorce la descente sur Saint Victor.

11 - Gounon - Suivre N°102 Bleu
Au carrefour en T, prenez la route à droite.

12 - Les Bauds - Suivre N°102 Bleu
Obliquez franchement à gauche sur le sentier sineux et technique sur la fin, ceinturé de barrières. Entrez dans Saint Victor.

13 - Saint Victor - Suivre N°102 bleu
De la place du village avec sa fontaine, faufilez vous dans les ruelles puis la petite route en direction de Corsas. A la Croix des Rameaux, bifurquez à gauche pour descendre dans les vergers. Retombez dans un hameau plus bas, et prenez la route d'accès pour s'en échapper. Au carrefour suivant, prenez la route de gauche qui descend. Au milieu des prés, prenez le sentier enherbé qui monte dans le bois de feuillus, et chemine à flanc pour le traverser.

14 - Laumache - Suivre N°102 bleu
Prenez la petite route à droite jusqu'au hameau.

15 - Corsas - Suivre N°102 bleu
Au carrefour des 4 routes, prenez celle de gauche et traversez le hameau entre le château et la ferme de ce dernier. Traversez la départementale et poursuivez par la petite route en face en direction d'Etables. Une montée assez raide mais courte sera à franchir au niveau du Lac de la Jointine. Traversez le bois de pins sylvestres, et quittez la route par le chemin rural qui s'enfonce tout droit. Basculez de l'autre côté jusqu'au village.

16 - Etables - Suivre N°102 bleu
Quittez le village par la D229.

17 - La Chapelle Bosc - Suivre N°105 rouge
Poursuivez sur la départementale quelques mètres et prenez à droite la route de Morens.

18 - Bois de Verne - Suivre N°105 rouge
Poursuivez sur la route tout droit, puis obliquez à gauche jusqu'au Domaine du Moulin. La route se tranforme en chemin et plonge dans le vallon pour remonter par un chemin raide et caillouteux de l'autre côté. Retombez sur le plateau et prenez la piste carrossable en face. Retrouvez une petite route puis la départementale que vous abandonnez quelques centaines de mètres plus loin pour une nouvelle route à droite.

19 - Les Grands Bois - Suivre N°105 rouge
Poursuivez tout droit sur cette petite route.

20 - Les Terres Grasses - Suivre N°105 rouge
Prenez le sentier qui plonge sur la droite et descend dans la garrigue. Un sentier en balcon serpente au dessus des Gorges du Doux, avant de remontez assez raide sur Gouny puis Monerone. Reprenez le GR qui plonge dans la sortie des gorges cette fois ci par une descente très ludique. Finissez la descente par la petite route jusqu'au joli pont du Doux.

21 - Le Grand Pont - Suivre N°105 rouge
Traversez le pont et prenez la départementale en direction de Tournon de l'autre côté. Au niveau du restaurant, prenez à gauche et encore à gauche pour contourner le camping. Zigzagez sur le single track paralèlle au Doux qui se transforme en digue.

22 - Rochebonne - Suivre N°105 rouge
Continuez à suivre le Doux sur la digue jusqu'au pont..

23 - Pont du Doux
Rentrez sur Tournon par la ViaRhôna.
  • Départ : Lalouvesc - Place du lac
  • Arrivée : Tournon-sur-Rhône - Rue Pasteur
  • Communes traversées : Lalouvesc, Vaudevant, Saint-Victor, Étables, Lemps, Saint-Jean-de-Muzols et Tournon-sur-Rhône

Profil altimétrique


Recommandations

Prendre le bus à Tournon jusqu'à Lalouvesc.

Lieux de renseignement

Office de tourisme Ardèche Hermitage

6, place du 8 mai 1945 - BP 70019, 26601 Tain l'Hermitage

http://www.ardeche-hermitage.cominfo@ah-tourisme.com04 75 06 06 12

Transport

Ligne 11 Tournon sur Rhône - Saint Félicien - Lalouvesc équipée d'un porte-vélo en période estivale.

Accès routiers et parkings

De Saint Félicien, prendre la D532 jusqu'à Lalouvesc.

Stationnement :

Place du lac

Accessibilité

Enduro
Numéro de secours :114

En savoir plus


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
50